image de fond
Le fichier pdf : Une deuxième chance

Une deuxième chance

- Enfin, sur votre gauche, vous pouvez admirer l’une des pièces maîtresse de notre musée : un véritable platane ! Il n’existe plus qu’une douzaine de cet arbre si exceptionnel sur la planète. Il est alors difficile à croire qu’il y a à peine une centaine d’année c’était l’un des arbres le plus répandu dans les villes française. Je vous propose, pour finir note visite, de passer dans la salle zoologique. Nous avons une grande collection d’animaux, dont plusieurs races de chevaux.

- Whhhaaaa !
Les ados de la classe de troisième où étudiait Max étaient émerveillés par tout ce que contenait ce musée.

Au début, Max n’avait pas été réjoui à l’idée de cette sortie pédagogique d’histoire du 21ème siècle, mais finalement, il ne le regrettait pas du tout.

Les photos et vidéos – en 2D bien entendu – montraient d’innombrables animaux en libertés et de l’airnaturel respirable. On pouvait aussi voir quelques trucs marrants, comme les chaussures à lacet ou le lait organique. Comment les gens faisaient-ils pour boire ce qui sortait d’orifices de bovins ? Soudain un bruit strident retentit dans tout le monument : « Drrriiiiing !!!! Drrriiing !!! »

- Pas d’affolement ! s’écria la guide. Ce n’est pas grave, il s’agit juste de l’alarme aux tempêtes. Veuillez vous diriger calmement vers l’Abris au sous-sol.

Max mourrait de chaud dans cet Abris improvisé en salle de classe. Madame Poumtchit voulait absolument profité de la tempête pour avancer sur son cours.

Les tempêtes Max en avait l’habitude, les 15°C en plein mois de décembre aussi. Max était un jeune garçon de 14 ans vivant à Calais en 2184.

Il y avait eu énormément de changements depuis le 21ème siècle.

Le rejet de gaz à effet de serre n’avait pas pu être freiné comme il se devait. Le CO2 en particulier avait fait augmenter la température globale de 5.8°C vers 2100.

La pénurie de pétrole, qui s’est réellement fait sentir lors du choc pétrolier de 2047, n’avait pas arrangé les affaires. Les pays avaient dû trouver rapidement des solutions alternatives, en particulier dans les transports. La Chine et l’Inde, et les autres pays en fin de développement, optèrent pour l’essence de charbon pour les transports et le nucléaire pour l’électricité. Représentant 3 milliards d’humains consommant comme les pays développer au début du 21ème siècle, ces deux pays firent beaucoup de dégâts.

Mais les pays développés n’étaient pas en reste, car même après des années de recherches sur les énergies dites renouvelables, on comprit rapidement que cela ne suffirait pas, surtout dans le domaine des transports toujours plus demandeur d’énergie. La pile à combustible embarquée dans la voiture n’était pas encore au point en 2047 pour être commercialisé à grande échelle. Les biocarburants ne pouvaient rivaliser avec la demande croissante dans l’alimentaire. L’électrique qui était déjà largement utilisé fut donc étendu à tout le parc automobile en hybridation avec du biocarburant ou de l’essence. Il fallut donc augmenter largement l’effectif du nucléaire pour subvenir au besoin des transports. Les énergies intermittentes étaient aussi utilisées partout on l’on pouvait, mais le réseau électrique se trouva vite saturé.

Les pays non développés, eux, se contentèrent de continuer à utiliser le bois.

Mais le coup de grâce fut l’arrêt brutal des ressources d’Uranium. Au début les réserves devaient tenir jusqu’en 2100 environ, mais le fait que l’on utilisa le nucléaire beaucoup plus que prévu ramena cette date butoir à 2072.

Les professionnels du nucléaire qui espéraient que la fission nucléaire tienne jusqu’à la maîtrise de la fusion (beaucoup moins polluante, créant infiniment plus d’énergie, mais extrêmement plus compliquée à obtenir) durent faire face à ce retournement de situation. Les pays comme la France qui utilisaient le nucléaire depuis longtemps et qui avait une haute technologie dans ce domaine purent réutiliser les déchets des centrales dans des nouvelles de génération 5. Mais cela aussi avait une fin.

C’est donc à partir de 2072 qu’on revint à la source d’énergie qui avait fait marcher le monde durant des milliers d’années : le bois. Théoriquement le bois est considéré comme renouvelable, mais à la manière dont il fut utilisé ce n’était pas le cas. La pénurie de charbon à partir de 2103 accentua cet effet.

On ne peut alors qu’imaginer les dégâts écologiques de cette surexploitation et des consommations citées précédemment. La température en 2126 avait atteint une hausse de 7.3°C. Le changement climatique couplé à la déforestation avait fait disparaître une grande partie de la biodiversité. Vers cette époque également on déconseilla au gens de sortir sans un masque à oxygène. Oxygène d’ailleurs produit grâce à l’électrolise de l’eau, qui créait également l’hydrogène utilisé maintenant dans les piles à combustible.

Cette atmosphère difficilement respirable avait rendu difficile l’élevage. Il ne restait sur terre maintenant que les seuls animaux qu’on avait pu mettre en cage (poulet, cochon, lapin …). Cependant tous animaux non vitaux (chevaux, ou animaux de zoo) furent abandonnés à leur sort.

Les humains étaient beaucoup trop absorbés par leurs problèmes : pénurie d’eau, problème d’approvisionnement en énergie, grande multiplication des épidémies, exode massive de population dû à l’engloutissement de nombreux territoires…

Ah, mais heureusement pour eux, les recherches sur les énergies renouvelables et la fusion continua. Chaque jour on faisait des progrès, et enfin, c’est en 2142 que fut installé le premier réacteur à fusion nucléaire ! A partir de ce jour tout fut beaucoup plus facile. On eu assez d’énergie pour le monde entier. Les centrales à fusion se multiplièrent rapidement.

On pu alors voyager sans limite. L’espace, qui avait été abandonné sauf pour la mise en orbite de satellites, fut enfin à porté de main pour l’exploration ! Cela nous fournit également la possibilité de nous débarrassé de nos déchets : nucléaires et atmosphériques. Plusieurs navettes en direction du soleil furent affrétées avec à leur bord les déchets radioactifs et des stocks de CO2 qu’on avait capté dans l’air. Maintenant, en 2189, tout commençait vraiment à aller beaucoup mieux.

La tempête terminée, Max mit son masque à oxygène avant de monter dans le bateau qui le conduirait chez lui. En arrivant à sa maison sur pilotis, il se vautra dans le fauteuil massant et alluma la télévision d’un mot : « … le bilan de cette tempête, minime, est donc de trois morts et douze blessés. Nous finirons par cette nouvelles exceptionnelle : Les astronautes de Evolution II ont découvert une planète, seulement à onze année lumière de la notre, qui est susceptible d’être habitable par l’être humain. On parle d’un déménagement de planète, une véritable deuxième chance. Regardez plutôt… »

A la table de la cuisine se trouvaient Max et sa mère.

- Tu as entendu parler de la planète découverte par Evolution II ? demanda Max.

- Oui ! C’est génial, n’est ce pas ? J’ai vu quelques photos du nouveau monde, et il est époustouflant ! Il y a de grandes forêts, des animaux, de l’oxygène, un vrai paradis sur Terre… enfin tu me comprends.
Max ne comprenait justement pas très bien.

- Je ne sais pas… J’ai comme un mauvais pressentiment.

- Tu te pause trop de questions mon lapin. Pense plutôt à ta nouvelle vie sur cette terre d’accueil, se sera formidable !

- Oui, si tu le dis.

16 juin 2203

Max, confortablement allongé dans le sasse d’hibernation attendait, tendu, sa mise en route. Il réfléchissait à son avenir, à celui de ses enfants, à celui de l’humanité.

Il n’arrivait pas à comprendre pourquoi il n’était pas euphorique comme tout le reste du monde. Chacun avait une raison de vouloir aller sur Mena (la planète avait pris le nom du commandant de la mission Evolution II). Certain pensait aux merveilles de la nature, d’autre aux richesses de ses matières premières, sa femme pensait que c’était une chance de changer de vie.

Aucun argument n’aurait pu contredire le fait que la découverte de Mena était la plus belle chose qui pouvait être offerte à l’humanité. Max n’arrivait pas à se convaincre. Il ne savait pas pourquoi mais il avait la conviction que tout cela aurait une fin tragique.

23 octobre 2346

Zakarine entra dans sa chambre, elle posa son masque à oxygène sur la table en lévitation et prit son journal intime (un vieux cahier où l’on écrivait au stylo) :

« Chère journal,
Aujourd’hui j’ai trouvé, dans le grenier, le journal d’un de mes ancêtres, Max Vernet. Il a vécu la déportation sur Mena et il était septique quant aux bienfaits de ce déménagement forcé. Oui forcé ! Car j’ai enfin appris pourquoi nous étions parti de la Terre : elle était devenue invivable car nous l’avions "pourrie". Heureusement (ou malheureusement) nous avons trouvé Mena. Les politiciens eurent de beaux discours disant qu’ils avaient compris la leçon etc. Néanmoins rien ne fut fait autrement. Mais nous sommes tous coupables !

Nos hommes politiques nous promettent une nouvelle planète très bientôt. Mais moi je n’y crois plus. Une deuxième chance tenait déjà du miracle, et nous n’avons pas su en profiter.

Comme a écrit Max il y a des dizaines d’années : "Qui oubli son passé se condamne à le revivre". Et l’espèce humaine est condamnée. L’espèce humaine s’est condamnée. »



Ecrit en 2nd dans le cadre du travail sur les nouvelles en cours de Français
© Tous droits réservés - 2004 Arciésis.

Commentaires


opnpqtjs a écrit le 03/05/2013 à 12:43:58 :

http://h44.fr/noeud-de-cravate-armani-femme-101-p-21197.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-chanel-homme-193-p-37962.html
http://h44.fr/grossiste-bijoux-argent-or-anneaux-tiffany-femme-78-p-230.html
http://h44.fr/noeud-de-cravate-armani-femme-31-p-21127.html
http://h44.fr/sac-a-main-sac-cuir-sac-longchamp-femme-15-p-64405.html
http://h44.fr/vetement-col-polo-t-shirt-nike-homme-12-p-73718.html
http://h44.fr/ceinture-homme-cuir-boucle-de-ceinture-dolce-gabbana-dg-homme-918-p-7521.html
http://h44.fr/vetement-tee-shirt-dolce-gabbana-dg-homme-108-p-78783.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-oakley-homme-61-p-42513.html
http://h44.fr/grossiste-bijoux-argent-or-boucles-doreilles-tiffany-femme-365-p-4764.html
http://h44.fr/vetement-chemise-burberry-homme-7-p-71818.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-aaa-oakley-homme-2246-p-55222.html
http://h44.fr/casquette-mlb-homme-174-p-22008.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-oakley-homme-164-p-42616.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-aaa-oakley-homme-2270-p-55246.html
http://h44.fr/chaussure-nike-air-max-87-femme-bleu-gris-blanc-8-p-28093.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-ray-ban-homme-745-p-47456.html
http://h44.fr/robe-portefeuille-cuir-portefeuille-louis-vuitton-femme-10-p-61562.html
http://h44.fr/ceinture-homme-cuir-boucle-de-ceinture-hermes-homme-214-p-11151.html
http://h44.fr/vetement-blouson-capuche-fm-franklin-marshall-femme-29-p-67211.html
http://h44.fr/chaussure-nike-air-max-tn-nike-tn-homme-bleu-gris-noir-18-p-34151.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-aaa-oakley-homme-2207-p-55183.html
http://h44.fr/ceinture-homme-cuir-boucle-de-ceinture-gucci-homme-aaa-537-p-16614.html
http://h44.fr/casquette-nba-snapbacalvin-klein-homme-34-p-23998.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-aaa-oakley-homme-405-p-53381.html
http://h44.fr/chaussure-converse-taille-3543-homme-30-p-29459.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-gucci-homme-268-p-40389.html
http://h44.fr/bikini-maillot-de-bain-tous-femme-3-p-68124.html
http://h44.fr/lunettes-de-soleil-lunettes-polarizer-oakley-homme-318-p-36125.html
http://h44.fr/grossiste-bijoux-argent-or-collier-tiffany-femme-686-p-3559.html


Demaemiain a écrit le 23/03/2013 à 23:13:45 :

HocaMychoro <a href="http://vikawieier.com">xaikalitag</a> Crabbange http://uillumaror.com - iziananatt FoevaTrasse http://gusannghor.com PaKsEvablesal

Page : [1]

Message



© 2000 - 2010 Arciésis, tous droits réservés.